NF1 - Match à domicile : PVBC vs AL Caluire et Cuire dans
  • 12jours
  • 18heures
  • 27minutes

Interview : Anne lise Mipoka, de Bourges au PVBC

Accueil > Vie du Club > Actualités > Interview : Anne lise Mipoka, de Bourges au PVBC

Anne-Lise Mipoka rejoint la famille du PVBC. Formée à Bourges, La jeune Anne-Lise a connu plusieurs apparitions en Ligue féminine et a même déjà connu l'Euroligue avec le Bourges Basket.



Interview : Anne lise Mipoka, de Bourges au PVBC

 

1) Anne-Lise, peux-tu nous en dire plus sur toi ? Quels seraient les 5 adjectifs qui te caractérisent le mieux ?

Salut! Je m’appelle Anne-Lise, je suis originaire de Toulouse, j’ai bientôt 19 ans (le 15 août), je suis la dernière d’une fratrie de 5 enfants. Si je devais choisir 5 adjectifs qui me caractérisent le plus je dirais, joyeuse, boute-en-train, rigoureuse, humble, et un peu impatiente.

 

2) Peux-tu nous raconter ton parcours ?

J’ai commencé le basket à l’âge de 10 ans dans le club toulousain de Lardennes, je suis ensuite allée dans le club de L’Astro BC, dans lequel j’ai fait un an de benjamine puis j’ai intégré le groupe minime France. J’ai par la suite intégré le pôle espoir Occitanie et j’ai réalisé mes deux années de minimes France dans le club du TMB.

 

3) Tu as connu les sélections en EDF 18 notamment, quel est ton plus beau souvenir ?

Mon plus beau souvenir en EDF c’est la remise de maillot, j’avais survécu à la première coupure donc j’étais assez contente, car au début je ne faisais même pas partie de la liste initiale. Alors quand j’ai vu mon maillot avec mon nom de famille écrit j’étais vraiment heureuse.

 

4) Après joué contre Voiron notamment en NF2 avec les espoirs de Bourges, tu seras voironnaise pour cette nouvelle saison, quels sont tes objectifs dans ton nouveau club ?

J’aimerais jouer les playoffs, pour peut-être accéder à la Ligue 2 et pourquoi pas une finale de Coupe de France. C’est beaucoup de travail, mais je pense qu’on peut faire confiance au staff et aux joueuses.

 

5) Tu le sais quand on parle du PVBC, on parle aussi de sa salle et de ses supporters, que dirais-tu a nos supporters ?

Je n’ai pas encore joué à Chautard, mais pour avoir regardé quelques matchs l’ambiance est très clairement au rendez-vous alors j’ai hâte d’y jouer et surtout de rencontrer les fidèles supporters qui ont porté les filles toute l’année.

 

6) Un dernier mot à dire ?

Que dire à part que j’ai hâte de jouer dans une salle pleine d’ambiance et ramener des titres au club.

 

Crédit photo : Ludovic Auregan


[20/08/2019]